Le Syndicat Hippique Boulonnais : Qui est-il? Que fait-il? : Présentation
29 mars 2007

Le Syndicat de race

Le Syndicat Hippique Boulonnais

Pour faire court :

Le SHB a été fondé en 1902 pour la gestion et la promotion de la race Boulonnaise,
et regroupait à l'epoque près de 2500 éleveurs
;
Son premier président fût Emile Calais, avec comme secrétaire général Ernest Le Gentil ;
La mission principale du Syndicat est d'organiser le fonctionnement du Stud-Book,
pour l'amélioration de la race et son développement.
Le Centenaire du SHB a donc était fêter à l'occasion du Concours Spécial de la Race en 2002.
Meyrier_Cheval_Boulonnais_500
Retour la naissance et l'évolution du SHB :
(sources : SHB, Le Boulonnais, cheval Imperial et document d'étude "Eléments fondateurs du Syndicat Hippique Boulonnais" d'Ellen Cazin)


La Société d'Agriculture de l'Arrondissement de Boulogne sur Mer fondée en 1797, comptant le baron Dumont de Courset parmi ses fondateurs, propose, sur le rapport de Charles Varey, le 24 avril 1884, l'établissement d'un Livre Généalogique de la Race Boulonnaise ; C'est ainsi qu'est crée le Stud-Book du Cheval Boulonnais.
En 1885, cette même Société d'Agriculture décide la création d'un Syndicat Agricole; ce dernier est fondé le 3 février 1886. Entre autres attributions, le Syndicat aurait pour mission "d'organiser et faire fonctionner, tout Livre Généalogique aidant au développement et à l'amélioration des races d'animaux spéciales au pays boulonnais, et à la sûreté des transactions qui y sont relatives".

L'acte fondateur
En janvier 1902, Mr Ernest Le Gentil, s'inspirant d'une pratique déjà exercée en Belgique et dans le Perche, soumet à l'Assemblée Générale de la Société d'Agriculture de l'Arrondissement de Boulogne sur Mer, le projet de la création d'un grand Syndicat Hippique, complétement indépendant, ouvert à tous les éleveurs de la race Boulonnaise.
Déjà, toutes les sociétés d'agriculture du département accueillent favorablement ce projet; en effet, cette proposition a le mérite d'englober dans une seule et même structure, toute l'aire d'élevage du cheval Boulonnais, c'est à dire, au delà du berceau de race en Pas-de-Calais : le Nord, la Somme, une partie de l'Oise et la Seine inférieur.
Cette nouvelle structure doit étudier spécialement toutes les questions intéressant l'élevage et surtout les transactions commerciales.
Le 9 mars 1902, le projet se concrétise. Le "SYNDICAT HIPPIQUE BOULONNAIS" est fondé.
Auguste Calais est désigné président, et Ernest Le Gentil, secrétaire général.
Dès 1903, le Syndicat compte 2500 adhérents ; en 1904 : 4500.
Dans l'intérêt de tous, la cotisation de 1 francs est liée à l'inscription des poulains au livre généalogique.

La mission du Syndicat Hippique Boulonnais
Le Syndicat se donne pour devise "UNION, PRODUCTION, RECLAME" :
* L'Union entre tous les éléveurs, avec une organisation communale et cantonale; Les correspondants communaux contrôlent les cartes de saillies et les envoie au Syndicat pour l'inscription au livre généalogique. Les bureaux cantonaux traitent des questions locales.
* La Production, par l'unité d'un type répondant au standard de la race, à la fois conforme aux voeux de la filière de vente (des chevaux de robe foncée) et reconnu par l'inscription au livre généalogique, celui-ci devant être publié et disponible pour chacun. En concertation avec les différents services de l'Etat (Haras, Conseil Général, ...), le Syndicat oriente la destination des primes pour servir l'efficacité productive.
* La Réclame, par de grands concours où tous les syndiquès peuvent se présenter sur pied d'égalité, et par la publication d'un bulletin mensuel [NB : le premier bulletin du syndicat hippique est le 1er journal illustré s'occupant exclusivement d'une race; organe de vulgarisation d'instruction, il annonce foires et concours, publie les résultats, traite de la question chevaline dans son ensemble et présente les éleveurs de chevaux Boulonnais; il constitue une avance sur les concurrents. Le n°1 date de 1904, l'abonnement est chiffré à 1 francs par an, ce qui très vite s'avère insuffisant.], pour faire reconnaître la qualité supérieure du cheval Boulonnais et ainsi favoriser les transactions commerciales. Le Syndicat donne ici aux éleveurs le moyen de vendre le mieux possible leurs chevaux; parmi ces actions, il rassemble des lots pour l'exportation ou organise une vente publique d'étalons après la vente départementale...

A l'avant-garde des acteurs de la filière agricole, le Syndicat est de ceux qui militent pour l'organisation annuelle  d'un concours central hippique qui réunirait toutes les races de chevaux [NB : le premier concours central hippique, dit aussi Concours Général, a eu lieu en juin 1905 à la galerie des machines à Paris.] puis, en 1906, il demande un Concours Général de tous les produits de l'Agriculture française à Paris [NB : ce qui sera le Salon de l'Agriculture, puis le Salon International de l'Agriculture (SIA)].

Le Concours Interdépartemental Spécial de la Race Chevaline Boulonnaise
Dès ses débuts, le Syndicat émet le voeu d'organiser annuellement un concours Spécial qui engloberait les départements où le cheval Boulonnais se produit et s'élève, le berceau du Pas-de-Calais étant tout désigné pour être le siège du Concours. C'est en 1911 que le concours lui est confié, et, pour la première fois, sur la Place de Capécure à Boulogne-sur-Mer, l'ensemble des chevaux engagés sont réunis et exposés dans une même enceinte couverte autour du ring de présentation. C'est ainsi que les amateurs et les acheteurs peuvent à loisir avoir une vue d'ensemble et traiter commodément leurs affaires.
Depuis, chaque année, le concours interdépartemental spécial de la race, dotées des primes de l'Etat, du Département et du SHB constitue l'événement capital de l'année pour les éleveurs de toute l'aire d'élevage, l'ultime championnat où sont groupés tous les lauréats régionaux des concours de l'année.
Il a existé un prix de postières (1911), mais aussi un prix d'attelage en paire et à 4 chevaux.
Jusqu'en 1938, le Spécial a eu lieu à Boulogne (place de Capécure); Puis à partir de 1939 il a eu lieu sur les terrains du Syndicat à Wimereux (Rue Ste Adrienne), jusqu'en 1999 où ils ont étés rachetés par la ville pour la création de jardins...; En 2000 et 2001 il a eu lieu sur les terrains de la Station des Haras Nationaux de Compiègne à Desvres; Le Spécial de 2002 qui s'est déroulé sur 3 jours pour le Centenaire du SHB était organisé au Centre Equestre de La Capelle les Boulogne; A partir de 2003, il s'est déplacé plus à l'intérieure des terres pour se dérouler sur un terrain du hameau de Sacriquier-Courset jusqu'en 2007; En 2008 et 2009 il a eu lieu sur l'Hippodrome de Saint Omer; Depuis 2010, le Spécial est revenu sur ses terres de la région Boulonnaise, pour avoir lieu sur divers terrains de la commune de Samer où sera érigée la future Maison du Cheval Boulonnais. Nous éspérons tous voir le 100e Spécial de la Race se déroulait sur les terres de la Ferme de la Suze qui accueillera la MCB à partir de 2014.

Quelques chiffres : 200 sujets étaient présentés en 1911 au Concours Spécial - 175 en 1985 -
256 en 1996 - 271 en 2000 - 218 en 2012

L'évolution du SHB
Si l'histoire du Syndicat Hippique Boulonnais se confronte dès ses débuts au contexte économique mondial, elle se confond surtout avec l'évolution du monde agricole et l'utilisation du Cheval de Trait. Le Syndicat voit la régression inexorable des effectifs avec les progrès de l'automobilisme; avec la déroute des forces allemandes, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ce n'est pas moins de 9000 juments qui disparaissent brutalement.
Les années 50 marqueront définitivement l'abandon total du cheval dans l'agriculture, supplanté par le tracteur et le plan Marschall. Le SHB accompagne sans joie cette évolution et soutient la production bouchère tout en défendant toujours l'utilisation du cheval sur les petites surfaces cultivées en présentant des outils aratoires innovant au Concours Spécial [NB : présentation de l'avant-train polyculteur en 1960].
Les années 60 voient donc l'élevage s'orienter vers la production bouchère avec des chevaux dont la masse s'alourdit; mais le marché, déjà fort restreint, ne résiste pas longtemps à la concurrence étrangère.
Les effectifs régressent toujours au point que le taux de consanguinité atteint un niveau dangereux; en 1989, la race boulonnaise est qualifiée de race lourde la plus menacée, sujette à extinction au cap de l'année 2000. Sans renier sa devise d'origine, un lourd chantier attend le Syndicat Hippique Boulonnais. D'une part, il lui faut obtenir la stagnation des effectifs par le soutien de la filière de vente; une commission "attelage" est alors mise en place. D'autre part, il faut combattre les effets de la consanguinité en instituant des plans d'accouplement et en élargissant la palette génétique, des travaux difficiles, mis en oeuvre en liaison avec les Haras Nationaux et le Centre Régional de Ressources Génétiques (CRRG).
Il faut attendre les années 90 pour constater une très légère hausse des effectifs de la race (en 1994) et, enfin, le redéploiement de la filière de vente vers l'attelage de loisirs et l'apparition d'un nouvel acteur, "l'utilisateur", comme le complément indispensable de l'éleveur, tandis qu'existe la marque bouchère "Poulains du Nord" (établie en 1997) pour écouler la production des poulains mâles. C'est donc naturellement que la commission utilisateurs trouve officiellement une place au sein du Syndicat; avec elle, il retrouve un réel dynamisme par une présence constante de la race Boulonnaise sur les grands salons nationaux et internationaux et sur les épreuves sportives où les succès semblent se cumuler et trouver une consécration en 2001, avec une victoire à la 6e Route du Poisson; confirmée par une nouvelle victoire à la 7e Route du Poisson en 2003. C'est également en 2001 que le SHB se félicite de la stabilisation de la race, cependant qu'elle est le résultat d'un travail incessant de la part de tous les acteurs.

En 2003, le Syndicat Hippique Boulonnais est officiellement reconnu par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche comme "Association Nationale de Race" (ANR).
Il a donc désormais comme missions réglementaires de :
* Regrouper les éleveurs et en assurer la représentation,
* Déterminer la politique d'amélioration génétique et de selection de la race,
* Opérer la selection des équidés,
* Elaborer et conduire, en lien avec l'IFCE et le CRRG, un programme d'élevage,
* Représenter la Commission de Stud-Book à la Commission du Livre Généalogiques des races françaises de Chevaux de Trait,
* Organiser ou contribuer à l'organisation de concours d'élevage ou de manifestations susceptibles d'aider au développement de la race,
* Promouvoir la race,
...

Les objectifs actuels (période des années "2010") du Syndicat Hippique Boulonnais sont :
* Relancer le nombre de naissances en race pure afin de préserver la race Boulonnaise.
* Développer la vente de viande sous forme de caissette et de produits transformés afin que les poulains ne soient plus une charge pour leur éleveur.


Quelques Actions du Syndicat Hippique Boulonnais (présentées ou votées en Assemblée Générale)

AG 1922 : * Voeu concernant l'unification de l'aire géographique de la race Boulonnaise afin que l'orientation directe à la race soit la même partout.
* Encouragement à la production d'étalons à la robe foncée.

AG 1991 : * Edition du Premier Annuaire des Etalons Boulonnais en liaison avec le CRRG et les Haras Nationaux.

AG 1995 : * 1ere session de formation d'attelage

AG 1997 : * Etablissement de la filière "Poulains du Nord" comme marque de qualité bouchère pour écouler principalement les poulains mâles.
* Révision des statuts du SHB (AG extraordinaire) : Ouverture du Stud-Book pour, sur commission de Stud-Book, récupérer des sujets dit "Origine Inconnue de Type Trait" (OITT) et les produits d'AraboBoulonnais issus de 3 générations de croisement.
* Séparation du concours d'attelage de celui Spécial de race en raison du nombre important des effectifs.

AG 1998 : * Exportation d'un lot de poulains Boulonnais pour le Brésil : 16 femelles et 1 mâle.

AG 1999 : * Signalements des poulains dressés par un identificateur des Haras.
* Pose de la marque (ancre marine au fer rouge) des poulains à l'occasion des concours de poulains.
* Distinction "petites tailles" et "grandes tailles" au concours Spécial de la race.
* Création d'un site internet à l'initiative de l'association les Traits Volants.
* Edition du premier numéro de "Ligne de Trait", bulletin d'information du SHB.

AG 2000 : * Mise en place de la commission des utilisateurs pour redynamiser la commission d'attelage et renforcer les liens entre éleveurs et utilisateurs.

AG 2001 : * Refus d'approbation des mâles consanguins.
* Election de 15 juments d'élites à qui sont proposées des plans d'accouplements avec primes au poulain ("Mesure de renouvellement des lignées originales")
* Introduction d'un label "génétique" pour l'approbation des mâles (point bonificatoire)

AG 2010 : * Création d'un Livre B au Stud-Book Boulonnais ayant pour but de lutter contre la consanguinité en intégrant dans ce Stud-Book des chevaux avec au moins un des deux parents Boulonnais, dont le croisement semble intéressant pour la race; ils apportent ainsi une diversité génétique.
Ainsi dès le 1er janvier 2011, les poulains AraboBoulonnais sont inscrit d'office au Livre B.

AG 2011 : * Création d'un contrat "Maintien de la Biodiversité", mis en place par la Région Nord-Pas de Calais, visant à accroître le nombre de naissances de poulains Boulonnais en relançant la mise à la reproduction en race pure des juments Boulonnaise. (Aide de 1600€ par poulain sur le territoire du Nord Pas de Calais, selon 3 mesures : "encouragement à la naissance" = 500€ - "encouragement à l'élevage du jeune cheval jusqu'à 2 ans révolus" = 500€ sous réserve d'être présenté en concours d'élevage ou d'utilisation - "encouragement à l'élevage du jeune cheval jusqu'à 3 ans révolus" = 500€ sous réserve d'être présenté en concours d'utilisation ou en concours d'élevage, pouliche mise à la saillie et mâle agréés). Il concerne actuellement les poulains "nordistes" nés en 2010, 2011, 2012 et 2013, et selon les résultats pourrait être reconduit.
Ce contrat a, en 2012, également été mis en place par la Région Picardie. Il concerne les poulains "picards" nés en 2012, 2013 et 2014, et selon les résultats pourrait être reconduit.


Bureau actuel du SHB (année 2014)
Président : Mr Philippe Blondel de Lisbourg
Vice Président : Mr Gérard Courquin de Brunembert
Vice Président Technique : Bernard Hochart d'Ouve Wirquin

Secrétaire Général : Mr Jean-Paul Munn de Marquise
Secrétaire Général Adjoint : Mr Camille Ansel de Delettes
Trésorier : Mr Didier Pecquart d'Hucqueliers

Membres du bureau : Mr Philippe Mequinion de Thérouanne, Léon Blon de Maisnil et Mr Robert Debruyne de Quaedypre

Secrétaire : Mlle Sophie Briche
Animatrice : Mlle Elodie Vanderhaeghe

T_teBoulonnais_belle
Syndicat Hippique Boulonnais
Mairie de Samer - 2e étage - 84, Place Foch - 62830 SAMER

Telephone/Fax : 03.21.91.50.71
e-Mails : syndicat.hippique.boulonnais@wanadoo.fr ou contact@le-boulonnais.com
Site Internet : www.le-boulonnais.com