27 mars 2007

Elevage

L'élevage du Trait Boulonnais
boulonnais_cote
jeunes Boulonnais en pâture sur le littoral du Boulonnais
(photo Olivier Leclercq)

Il existe un marché assez actif entre éleveurs de chevaux Boulonnais eux-mêmes. Celà contribue à maintenir un petite activité commerciale ce qui n'est pas négligeable du tout pour le moral des éleveurs.
Il existe également des possibilités de vente de reproducteurs mâles ou femelles sur le marché français principalement au sud de la Loire et à l'exportation vers la Belgique et l'Allemagne. Le Haras National de Compiègne était présent au salon de Francfort (Allemagne) en 1989 et y a vendu un étalon de qualité. Ce déplacement a entrainé un vif succès outre Rhin pour la race Boulonnaise.
(source : Plan de sauvetage de l'élevage du cheval Boulonnais - janvier 1993 - Haras Nationaux)
poulains_Silouhette__Soyeuse__Sumo
Silouhette, Soyeuse et Sumo (poulains 2006 de l'élevage du Bon Coin de Quaedypre (59)) (photo Debruyne)

berceau
Le berceau de la race se situe à l'Ouest du département du Pas-de-Calais dans le secteur de Marquise et Desvres, il s'agit de la fosse Boulonnaise, dépression géologique au sous-sol jurassique argilleux, riche en phosphate très propice au développement de forts squelettes.

aire d'extension
Les région Nord - Pas de Calais et Picardie regroupent actuellement 95 % des élevages dont 75 % dans le département du Pas De Calais, 10 % dans le Nord et 10 % dans la Somme.
Aujourd'hui, l'élevage se déplace du berceau vers le Haut-Pays Boulonnais (Haut-Pays d'Artois, collines Guinoises et Pays de Licques) qui regroupent plus de la moitié des élevages de la race. Ces plateaux crayeux et perméables au climat plus froid donnent des chevaux d'un format plus réduit : c'était le domaine d'élevage du "mareyeur".
En se rapprochant de la frontière belge, c'est le pays de Bourbourg aux chevaux d'une grande ampleur;
Au Sud en zone littoral, la région de Rue continue de perpétuer la tradition d'élevage en produisant des chevaux au fort gabarit.
Le Vimeu au Sud d'Abbeville et le pays de Caux, autrefois spécialisés dans l'élevage et le dressage des poulains pour l'agriculture, maintiennent aujourd'hui quelques élevages.
On trouve aujourd'hui le Boulonnais en Belgique, en Allemagne et au Danemark mais également dans le Sud de la France, en Suisse, en Autriche, au Luxembourg et même outre-Atlantique, plutôt utilisé alors pour le loisirs attelé ou monté.
boulonnais_pature
jeune Boulonnais en pâture  (photo Olivier Leclercq)

Quelques chiffres
En 2006, environ 500 saillies on étaient réalisées dans la race Boulonnaise

près de 180 spécimens de la race ont été présenté au concours spécial de la Race
70 étalons sont agréés à la monte publique pour 2007 (dont 6 étalons nationaux)


Standard - Précisions

source : Note d'Orientation pour les Concours de modèle et allures dans la race Boulonnaise

Le Corps

  • Tête distinguée

une attache tête-encolure épaisse doit être sanctionnée ainsi qu'un chanfrein trop busqué
les oreilles doivent être courtes, fines et mobiles pointée vers l'avant

  • Encolure longue et bien orientée (légérement rouée)

Une encolure très rouée et épaisse (caractère mâle) sera pénalisée chez une jument

  • Garrot bien sorti
  • Dos large et tendu

Un dos trop droit (comme une barre) doit être pénalisé car il donne beaucoup de raideur au cheval, en particulier dans les allures

 

  • Croupe longue et musclée
  • Poitrine large et ouverte

Les Membres

  • Epaule longue et musclée
  • Bras et Jambes musclés
  • Avant Bras et Cuisse longs et musclés
  • Genoux larges, bien dessinés faisant sailli et non creux de profil, sec, s'inscrivant dans un carré de face
  • Jarrets larges et bien dessinés; ni droit, ni coudé ; un jarret légèrement coudé est préférable à un jarret droit
  • Canons courts, larges et nets
  • Boulet secs et forts
  • Pieds larges, avec une couronne large

Le membre ne doit pas être sale : boutons,crevasses, solandres (crevasses au pli du jarret)

Les Aplombs

Les chevaux sont observés au poser et en mouvement
Le cheval doit "tomber droit sur ses quatre membres"
Le défaut courant des chevaux de traits est d'être cagneux (des membres très cagneux sont sanctionnés)

Les Allures

De ses origines postières, le Boulonnais a conservé des allures brillantes qui, a une période de débouchés croissants vers l'attelage doivent être conservées, voir développées.

  • Le pas doit être souple, le cheval s'engageant
  • Le trot doir être actif, avec une bonne pousées des postérieurs et un bon equilibre

_209___Epilogue_trot

Epilogue (par Regional et Une Operette par Prince) Champion des étalons 2005

Standard de la race

Le Boulonnais se divise en deux catégories:

 

  • un cheval grand et puissant, façonné au 19ème siècle pour le travail de la terre à betteraves,

Laurie_et_les_vaches
Laurie 2 (par Rigolo et Quassia par Milord AF) (appartenant à la ville de Bethune) (photo paprika62)

  • un cheval plus petit, très utilisé jusqu'au milieu du 19ème siècle, pour les transports rapides (Route du poisson, diligence, taxi parisien ..)

Farouk_trotte_ds_le_vent
Farouk (par Régional et Une Operette par Prince) (appartenant à JP. Munn)

De son appartenance au côte maritime, le Boulonnais garde sa marque au fer rouge en forme d'encre marine, appliquée â gauche sur l'encolure.
Katimini_box
Katimini (appartenant à E.Delmer)

TAILLE:
1m55 à 1m75

POIDS:

de 650 à 900kg

ROBES :

A dominante noir et bai foncé jusqu'au 1er siècle, le gris dans toutes ses nuances est maintenant la robe principale du Boulonnais. En prenant de l'âge, les chevaux deviennent souvent d'un blanc immaculé, nacré ou bleuté. Il persiste 12% de l'effectif de robe alezane et quelques spécimens noirs.

noir et bai

_81__Ma_Jong_d_Abbecourt_rappel  detente_kamar_et_mina
MaJong d'Abbecourt (par Esope et Déesse par Oh Alban) (à L.Michelon) - Mina (à P.Beze)

alezan
_59__Marechal7_marche
Marechal 7 (Par Same et Berenice par Quater) (étalon agréé appartenant à D.Rimbert)

les nuances de gris
_63__Norbert_23_trot
gris fer : Norbert23 (par Josco et Jenny par Vainqueur) (étalon agréé appartenant à M.Malim)
nif_dodo1
  
pommelé : Jenifer (par Arthur et Baronne par Rigolo) (appartenant à JP.Munn)
Indienne_pose
pommelures + truitures : Indienne (par Régional et Une Operette par Prince) (appartennant à JP Munn)
_204___Berengere__marche
blanc : Bérengère (par Lutteur et Rose par Iman) (appartenant à G-A.Franque)

Historique de la Race Boulonnaise

zhist6

Beaucoup d'auteurs associent la naissance de la race Boulonnaise avec le passage des armées romaines de César, à Boulogne sur mer en 54 avant Jésus Christ ; période où Jules Cesar se préparait à envahir l'Angleterre (appelée "Bretagne" à cette époque). Leurs deux mille chevaux numides d'Afrique du Nord, formant la cavalerie romaine, séjournaient alors dans le Marais de Marquise. Certains de ces chevaux sont restés sur place, les patûrages riches du Marais ont fortement modifiés leurs physiques; d'autres ont étaient croisés avec des juments indigènes.

Ensuite, ces chevaux résidents du canton de Marquise ont étés croisés avec des chevaux plus lourds et plus lymphantiques du secteur romain de la Morinie (secteur actuel de Thérouanne - St Omer).

Plus sûrement, l'arabisation de la race Boulonnaise s'est faite à l'époque plus récente des croisades, de l'occupation espagnole et du premier empire.
En effet, lors des croisades, Godeffroy de Bouillon, Comte de Boulogne, devient le 1er Roi de Jerusalem, et fît parvenir dans son comté (Boulogne et ses environs), un grand nombre de chevaux arabes, pris au Sultan Saladin comme "trésor de guerre", afin d'améliorer la qualité des chevaux locaux.
Ensuite, c'est l'occupation des Flandres par les espagnols qui venaient eux mêmes de subir l'occupation des tribus Maurs dont la cavalerie était constituée de chevaux dit "ibériques", à l'époque, il s'agit de chevaux Arabes élevés par les Maurs en Afrique du Nord, aujourd'hui on parlerai certainement de chevaux Barbes; Ce sont ces chevaux qui d'ailleurs sont à l'origine de la race Percheronne, à l'époque où les Maurs sont remontés en France, jusqu'à Poitiers, où ils se sont fait battre par les armées de Charles le Martel (la race Percheronne est donc plus "jeune" que la race Boulonnaise!).
Puis, au Premier Empire, Nappoléon Ier a pour projet d'envahir l'Angleterre, il installe donc son campement à Boulogne sur Mer, et sa cavalerie séjourna dans le Marais de Marquise; tout comme à l'époque de César, mais Nappoléon échouera dans sa quête... A cette époque, Nappoléon revenait de la Campagne d'Egypte, lors de laquelle il remonta toute sa cavalerie lègère de chevaux arabes égyptiens; Une fois encore ces chevaux "orientaux" ont étés croisés avec les juments régionales.
Planche2

Se sont tous ces croisements qui ont donner au Boulonnais ce sang oriental qui le caractèrise.

La Race Boulonnaise est officiellement reconnue sous le règne de Louis XIV, lors de la création des Haras Royaux (devenus succésivement Haras Nationaux puis Institut Français du Cheval et de l'Equitation suite à sa fusion avec l'Ecole Nationale d'Equitation) par son ministre Colbert (auquel nous devons également la création par exemple de l'Office National des Forêts).

Sa distinction et son aptitude à la vitesse étaient très appréciées sous le règne d' Henri IV, comme en témoigne la création des courses de St Omer en 1589.

De même, ce sont les Boulonnais mareyeurs qui, jusqu'en 1848, amenaient le poisson frais de Boulogne à Paris en moins de 24 heures.
A cette époque les Boulonnais toisaient environ 1m50 pour 500kgs.
C'est à cette époque que la robe grise est privilégiée et selectionnée pour le transport nocturne.
maree
Cette "Route du Poisson" s'est terminée avec l'arrivée des lignes de chemin de fers ;
Le Boulonnais est alors passées de "transporteur longues-distances" à "transporteur local", c'est l'époque des grandes stations d'Omnibus...
Puis c'est l'arrivée des premiers engins motorisés, les Boulonnais deviennent alors "agriculteurs", leurs modèles "s'étoffent" pour la traction des grands charrois, ils toisent jusqu'à 1m65 pour 750kgs.
Le moteur fini par atteindre l'agriculture et cause grand tord au monde du Cheval de Trait...
Le Boulonnais est toutefois sauvé grâce aux boucheries chevalines, sa viande étant l'une des meilleures du marché ; Mais son modèle s'en trouve à nouveau transformé, taillé pour le travail, il devient "bête à viande" ; Aujourd'hui un Boulonnais moyen toise 1m70 pour 900kgs.

CGA_1960 Boulonnais_CGA_1960
^ Chevaux Boulonnais au Concours Général Agricole de Paris en 1960 ^

Aujourd'hui, des étalons arabes sont croisés avec quelques juments Boulonnaises pour donner l'AraboBoulonnais, cheval de loisir vif et robuste. Depuis 2011, les AraboBoulonnais sont inscrit d'office à la naissance au Livre B du Stud-Book Boulonnais, créé dans le but de lutter contre la consanguinité en apportant du sang "neuf" sans altérer les caractéristique du Cheval Boulonnais.

arabe

DSC_0245_Alibaba__Flamme___V_gas_et_Belotte
^ 3 araboBoulonnais
issus du même père, étalon Arabe : Ibn Arabi; les 2 gris ont également la même mère.
Alibaba du Marais, nés en 2010 - Végas du Marais, nés en 2009 et Belotte du Marais Ter née en 2011 ^

26 mars 2007

Bienvenue sur le Blog : Le cheval de Trait Boulonnais

Bienvenue

sur ce Blog consacré aux

Chevaux Boulonnais

rond_boulonnais
Oliver 15 (par Kaiser et Duchesse par Régulus VA) (étalon agréé appartenant à Mr Lenne) (photo France Trait)

Vous y decouvriez TOUT sur le Cheval de Trait Boulonnais !!! :
L'historique (origines) de la race,

Son standard (modèles),
Ses diverses utilisations (débouchés) d'antan et d'aujourd'hui,
Les acteurs principaux autour du cheval Boulonnais ;
le Syndicat Hippique Boulonnais (SHB),
l'Association pour la Promotion du Cheval Boulonnais (APCB),
ses éleveurs, ses utilisateurs...
Son actualité,
et plein d'autres choses!!!


Le tout illustré de photos de ses magnifiques chevaux.

Vous y trouverez également :
Un calendrier avec les dates importantes de la Vie du Boulonnais,
Une liste de Chevaux à Vendre
(Boulonnais, Araboboulonnais et autres croisés),
et toutes les informations importantes!!!


Ce blog est réalisé par "Babeth" de l'Ecurie de Bouquinghen
Avant tout passionnée du Cheval Boulonnais,
mais aussi utilisatrice et fille d'éleveur et utilisateur de chevaux Boulonnais

Ce Blog est né d'une grande passion, d'un amour pour nos "Colosses de Marbre Blanc",
de l'envie, mais aussi d'un défi de faire connaître la race Boulonnaise au grand public,
d'informer, de communiquer, de prouvoir cette race de Chevaux si particuliers !

Il est né à une période où aucun site internet "officiel" du Cheval Boulonnais n'existait...
Seule la page du Cheval Boulonnais sur le site de "La Lettre du Cheval de Trait",
tenu par Mr Wantz était active et présentée quelques activités de la Race...
Il était important de parler de la Race, de pouvoir communiquer sur le Boulonnais...
C'est ainsi qu'est né le Blog du Cheval de Trait Boulonnais le soir du 26 mars 2007,
Adressé à tous les amateurs et passionnés du Cheval Boulonnais,
Mais aussi et surtout au grand public, afin qu'il puisse découvrir ce cheval extraordinaire!!


Si vous souhaitez des renseignements complémentaires sur la race, les chevaux à vendre, les éleveurs / utilisateurs, les concours... vous pouvez nous contacter par mail (attelbou@hotmail.com) , nous nous ferons un plaisir de vous eclairer.

N'hésitez pas également si vous avez des propositions d'articles pour ce blog, si vous aimerait y voir quelque chose qui ne s'y trouve pas encore, ... Tous vos avis sont les bienvenus car ce blog est avant tout pour vous!!!

img_lot_de_bande
Lot de Bande de 10 juments de l'élevage "du Marais" de Mr Méquinion de Thérouanne (62)